INTERVENTIONS RÉCENTES

À LA POUBELLE
Installation artistique, ready-made rehaussé à la feuille d’or et dispositif sonore, Université populaire du Centre de recherche Cultures Arts Sociétés (CELAT), Place de l’Université du Québec, Québec, Canada, 2018

À Québec, le vivre-ensemble est miné par les propos intolérants des radios populistes. Remettons ces discours à leur place






LE GROUPE DES SEPT
Installation artistique, collage sur pavé, lingot de plâtre et feuille d’or, Québec, Canada, 2018

À l’occasion du Sommet du G7 de 2018 au Canada, un groupe select de sept décideurs génériques tournent en rond en rampant autour des richesses du monde…





CADRATURE / SORTIR DU CADRE
Collage sur mur, événement Post- de Folie/Culture, Québec, Canada, 2018
"Dans un avenir rapproché. Après la grande normalisation. La Cadrature n’a prévu qu’une fin nous concernant, sans alternative possible. Les enfants sauvages sont domestiqués. La poésie raturée. Les angles droits. La créativité est détournée pour servir la ligne, la toute tracée, celle que l’on doit suivre sans dépasser. Aucun trait discordant n’est toléré. L’ère du silence s’est installée. Tout est « enfin » objectivé, sécurisé, encadré…

Les forces mortifères de la Cadrature sont certes puissantes, mais l’humain n’a pas encore dit son dernier mot. Ne nous y voyons pas encore, pas trop du moins, ou juste assez pour combattre la ligne unique. Exposons la différence, valorisons l’expérimentation, la rencontre et l’espoir de sortir du cadre!"

Cadrature / Sortir du cadre propose une réflexion sur les modes de régulation dits opérationnels, propres aux sociétés occidentales actuelles, basés sur l’efficacité et la mesurabilité plutôt que sur le sens donné aux pratiques et à leur légitimité. Ces cadres normatifs sont le plus souvent vécus comme déshumanisant, réduisant les acteurs sociaux à n’être que les rouages adaptés d’une machination qui tourne à vide. Ce non sens fait réagir la sensibilité humaine.

Cette intervention artistique m’a donné l’occasion de m’entretenir avec Steve, Étienne et Luce de l’Appel pour un collectif mobilisé, qui font ressurgir de l’humain dans un cadre opérationnel particulier, celui de l’intervention sociale au Québec. Écoutez-les ici : https://wartinpantois.bandcamp.com/







AMOUR
Collage sur murs, quartier St-Jean-Baptiste, Québec, Canada, 2018

De par le monde, les personnes LGBT+ doivent encore lutter pour vivre et afficher leur amour. Faisons la promotion du « droit à l’amour » pour toutes et tous. Exposons au monde la beauté de l’amour dans sa diversité.

Cette intervention artistique a été réalisée pour la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie de 2018, avec le soutien de l’Alliance Arc-en-ciel de Québec.

Merci à Caroline et Ruth, Marie-Ève et Raf, Keven et Guillaume, qui ont accepté de participer au projet. Une courte capsule audio a été réalisée à l’occasion de leur rencontre. Écoutez-les ici : https://wartinpantois.bandcamp.com/







QUÉBEC 1918 : LE CENTENAIRE DES ÉMEUTES CONTRE LA CONSCRIPTION
Peinture sur papier marouflé sur mur, Saint-Roch, Québec, Canada, 2018

Du 28 mars au 1er avril 1918, en pleine Première Guerre mondiale, des milliers de citoyens de la ville de Québec prennent part à des émeutes contre la conscription. Des affrontements violents les opposent à l'armée canadienne. Quatre d'entre eux y laisseront la vie. Contre la guerre, ils ont bravé la mort.

Ce projet a été réalisé avec la collaboration du collectif d’historiens La Lanterne. Un site web a été créé pour mettre en lumière et souligner les événements : www.Quebec1918.com





ENSEMBLE
Collage sur mur, Saint-Roch, Québec, Canada, 2017

Œuvre dédiée au Centre multiethnique de Québec, à ses bénévoles et à ses employé(e)s qui aident chaque jour de nouveaux arrivants à mieux s’intégrer dans la ville de Québec. 


Ce collage représente des personnes québécoises issues de différentes origines, écorchées par leur parcours, mais laissant entrevoir toute leur richesse. La scène est aussi composée de silhouettes noires évoquant des personnes qui œuvrent dans l’ombre pour que nous puissions mieux vivre, ensemble.





FABRIKARBEITER / OUVRIERS
Installation in situ, peintures sur papier marouflé sur murs, usine désaffectée SPEMAFA - VEB Spezialmaschinenfabrik, Chemnitz, Allemagne, 2017.

L’usine de machines de transformation alimentaire SPEMAFA est située à Chemnitz, dans le cœur industriel de l’ancienne République démocratique allemande – l’Allemagne de l'Est. Cette usine a fermé ses portes en 1993, quelques années après la chute du mur de Berlin, laissant ses travailleurs sans emploi. 

L’installation « Ouvriers » est composée de trois tableaux présentant des travailleurs grandeur nature peints sur papier. Les corps des ouvriers sont tous semblables. Ils ont été peints à la chaîne, dans un travail aliénant et séparé en plusieurs étapes, rappelant la division du travail en usine. Le corps est l’instrument d’une production qui n’accorde pas d’intérêt à la singularité de chacun. Par ailleurs, tous les visages des ouvriers représentés sont différents. Ils évoquent la vie et l’histoire propre à chaque personne, leurs racines, leur famille. 

Cette oeuvre a été réalisée dans le cadre du Festival international d’art urbain IBUG.

En avant! 
L'union fait la force chez les ouvriers. Le visage du personnage central de cette scène est tiré de la toile L’Internationale du peintre allemand Otto Griebel (1895-1972). 





Mémorial 
Lorsque leur usine s'est arrêtée, lorsque la machine les a sacrifiés, le feu de leurs espoirs s'est ravivé. 





Seul 
Seul à l’extérieur de l’usine désaffectée, un ouvrier. 



QUE TOMBENT LES MASQUES
Collages sur murs, Lisbonne, Portugal, 2017

Plusieurs personnages conformes et résignés marchent en rang avec leurs masques au large et faux sourire. Un homme laisse tomber son expression de clown. Il échappe à la supercherie en choisissant sa propre voie. Il arbore le visage rehaussé de Jorge Molder. Jorge Molder est un important photographe portugais, aux questionnements identitaires féconds. D’autres masques abandonnés ont été aperçus dans la ville...








MASCARAS PRETAS / MASQUES NOIRS : LE POUVOIR À CONTRE-JOUR 
Installation in situ, collages sur murs, Córtex Frontal, Arraiolos, Portugal, 2017




MASCARAS DIGITAIS / NOS MASQUES NUMÉRIQUES
Collage sur mur, Grande place, Arraiolos, Portugal, 2017

Mise en scène de soi, représentation et construction des identités, les masques de nos vies numériques laissent entrevoir que nous sommes des spectres d’apparat…






PRINTEMPS MÉMOIRE 
Installation artistique nomade, Montréal et Québec, Canada, 2017

De la grève étudiante pour la gratuité scolaire au mouvement de solidarité des casseroles, le printemps érable de 2012 a marqué la collectivité québécoise. Cinq ans plus tard, je me suis demandé ce qu’il restait de souvenirs toujours vivants chez les citoyens. 

J’ai créé une installation artistique nomade représentant des marcheurs engagés et des policiers, puis je l’ai déplacée au cœur des villes de Montréal et de Québec, afin raviver les impressions des passants et de recueillir leurs propos. 

Vingt-cinq personnes ont partagé leurs impressions et leurs réflexions dans le cadre de ce projet. Les entretiens ont eu lieu lors du déploiement sporadique de l'installation dans l'espace public entre le 19 mai et le 9 juin 2017. Merci à toutes et à tous. 

Le reportage audio de Printemps mémoire peut être écouté et téléchargé gratuitement sur https://wartinpantois.bandcamp.com/








SANTÉ POUR TOUS
Collages sur murs, Saint-Roch, Québec, Canada, 2017

Intervention artistique sur l’importance d’offrir des services de santé aux personnes utilisatrices de drogues injectables. La présence d’un service d’injection supervisée (SIS) dans le quartier Saint-Roch permettrait à tous ses citoyens de gagner en santé et en sécurité.

Les SIS permettent de diminuer le partage de seringues, de réduire la transmission du VIH et d’autres maladies graves, de faciliter l’accès à des traitements de la dépendance, de limiter les morts par overdoses, de diminuer les injections dans les lieux publics et de réduire les risques d’y trouver des seringues souillées.

Ce projet a été réalisé grâce à la participation de personnes utilisatrices de drogues injectables et d’intervenants sociaux qui ont accepté d’être photographiés pour la cause. Merci à l’organisme Point de repères pour leur précieuse collaboration.






HORIZONS
Installation in situ, collages sur murs, Le Cercle-Lab vivant, Québec, Canada, 2017

Installation inspirée des thèmes de travail du Cercle-Lab vivant : le féminin, les Premières Nations, la nordicité et l’inquiétante étrangeté. L’œuvre évoque le parcours de vie d’une femme autochtone : la naissance et la dépendance à l’autre, les horizons de l’enfance, les combats intérieurs et sociaux ainsi que le dernier souffle et le regard sur le passé.

Entièrement réalisée à partir de photographies du domaine public tirées d’internet, cette intervention propose aussi une réflexion sur la représentation des femmes et des autochtones dans l’imagerie numérique mondiale. 

Cette œuvre s’est élaborée lors d’une résidence de recherche et création au Cercle-Lab vivant, un espace de co-création et de démocratisation culturelle.






SANS-ABRI
Collages sur mur, Place de l’Université-du-Québec, Québec, Canada, 2016

Cette intervention artistique est une invitation à la Nuit des sans-abri et un appel à la solidarité. La Nuit des sans-abri est un événement de sensibilisation à la pauvreté, à la désaffiliation sociale et à l’itinérance. L’intervention propose aussi une réflexion sur la valeur accordée aux personnes itinérantes. Elle est composée d’images de dormeurs urbains et de sacs de couchage dispersés à la place de l’Université-du-Québec. Il s'agit de collages d'impressions numériques rehaussées à la feuille d’or.







EXPULSÉS
Collages sur porte, Saint-Roch, Québec, Canada, 2016

Intervention artistique sur la rue Christophe-Colomb Est dans le quartier Saint-Roch à Québec. Des citoyens à revenus modestes ont été évincés de leur logement il y a quelques années pour faire place à un projet immobilier controversé qui n’a pas vu le jour. Citation, reprise, des personnages de l’artiste Ernest Pignon Ernest représentant ses propres parents expulsés de leur logement à Nice (« Expulsions », Paris, 1978).




FRAPPE LA MORT
Peinture aérosol sur asphalte, Saint-Roch, Québec, Canada, 2016

Cette intervention artistique a été réalisée grâce à la carte interactive d’Accès transports viables sur les accidents routiers impliquant des piétons et des cyclistes de 2005 à 2014. Les lieux d’accidents mortels survenus dans le quartier Saint-Roch ont été marqués d’une silhouette blanche au sol.





L’INHIBITION DU MONOLITHE
Bois, bâche industrielle, corde de polypropylène et film de polyéthylène, Îlot Fleurie, Québec, Canada, 2016

« L’inhibition du monolithe » est le fruit d’une réflexion sur le refoulement créatif. Il s’agit d’une œuvre très personnelle qui se déploie discrètement dans l’espace public.

La sculpture est recouverte par une bâche industrielle et un film de polyéthylène, représentant respectivement l’inspiration artistique refoulée et l’idée créatrice inhibée dans son expression. Cette œuvre ne sera jamais dévoilée.

J’ai transporté « L’inhibition du monolithe » sur mon dos, comme un fardeau, dans une sorte de procession silencieuse et solitaire, jusque dans les ruines bucoliques de l’Îlot Fleurie, où je l’ai abandonnée. J’espère qu’elle sera démontée par les itinérants du quartier et que ses matériaux serviront d’abri.

Chacun sa deuxième vie.



HOMMAGE À JEAN PIERRE RAYNAUD
Peinture aérosol sur mur, Petit-Champlain et Saint-Roch, Québec, Canada, 2015

La résurgence de « Dialogue avec l’histoire » en de multiples exemplaires éphémères dans l’espace public se veut une réplique à la destruction de l’œuvre de Jean Pierre Raynaud. Rappelons que la Ville de Québec a négligé l’entretien de l’œuvre « Dialogue avec l'histoire » de l’artiste Jean Pierre Raynaud, qui était située à place de Paris depuis 1984. Le 17 juin 2015, l’œuvre a été démolie sans égard à la propriété intellectuelle et sans le consentement de l’artiste.







EMBELLISSONS NOTRE QUARTIER
Collages sur immeuble abandonné, Saint-Roch, Québec, Canada, 2014

Plusieurs immeubles sont inoccupés et placardés dans le quartier Saint-Roch. Soyons sensibilisés et encourageons l’entretien de ces immeubles. Redonnons-leur un peu de prestance!